Comment améliorer la qualité de son sommeil ?

Comment améliorer la qualité de son sommeil ?

De nombreux facteurs déterminent la qualité du sommeil. En effet, il ne suffit pas de dormir, mais il faut bien dormir pour que le sommeil soit vraiment reposant et que l’on puisse se réveiller reposé et énergique. Activité physique dans la journée, horaires, repas, ce que vous avez bu, ce que vous faites avant de vous coucher, les médicaments que vous prenez, votre âge, vos problèmes de stress au bureau

Tous ces aspects et d’autres encore peuvent altérer la qualité du sommeil ou rendre l’endormissement difficile. Pour éviter cela, vous pouvez suivre les recommandations ci-dessous.

Activité physique quotidienne

Il est bon de faire une activité physique pendant la journée, car elle favorise le repos pendant la nuit. Il est préférable de le faire au lever ou en fin de journée, avant le dîner. Mais pas avant d’aller au lit, car l’énergie mobilisée vous fait reporter le moment où vous pouvez vous reposer.

Horloge biologique

Vous devez essayer de vous coucher et de vous lever à la même heure tous les jours, même les jours fériés, en tenant compte du temps de repos dont tout le monde a besoin pour se réveiller en pleine forme et être prêt à affronter le travail.

Chaque personne a besoin d’une certaine quantité de sommeil, mais celle-ci devrait normalement être comprise entre 6 et 8 heures. Rester au lit plus longtemps que d’habitude quand on a mal dormi peut rendre la nuit suivante encore plus pénible.

Conditions environnementales

Le corps produit une hormone, la mélatonine, qui induit le sommeil. Mais cela n’arrive que s’il n’y a pas de lumière dans la pièce. C’est pourquoi la lumière doit être éteinte lorsque vous allez vous coucher. Les conditions de température sont également importantes, c’est pourquoi une température ambiante de 18 degrés est recommandée. Enfin, les draps et le matelas doivent offrir le confort nécessaire.

Routines pré-sommeil

A la fin de la journée, vous devez commencer une série de routines qui vous aideront à dormir au moment voulu. Il est bon de se détendre, ce qui signifie qu’il faut éviter toute activité intellectuelle et utiliser un éclairage le plus faible possible, afin que la mélatonine commence à être produite.

Couchez-vous dès les premiers signes de somnolence : bâillements, clignements rapides, yeux secs. Si cela n’est pas fait, le besoin de dormir disparaît au bout de 15 minutes et il faut encore une heure et demie pour y revenir.

Espace de vie

Le lit ne doit être utilisé que pour dormir : pas de lecture, pas de télévision ni d’ordinateur. En effet, l’utilisation de ce type d’appareils à lumière bleue stimule votre organisme et retarde la phase d’endormissement. Si vous ne les apportez pas dans votre chambre, vous ne serez alors plus tenté d’y jeter un dernier coup d’œil avant de vous endormir.

Alimentation

Idéalement, les dîners doivent être légers et consommés au moins une heure avant d’aller au lit. Des plats simples, en évitant les casseroles, les aliments épicés ou gras favoriseront l’endormissement car ils ne stimuleront pas l’organisme de manière trop importante.

Après 3 heures de l’après-midi, la prise d’excitants peut également modifier non seulement le moment de l’endormissement, mais aussi la qualité du sommeil. Le café, l’alcool, le thé, la vitamine C et d’autres substances excitantes peuvent retarder le sommeil ou provoquer des insomnies.

La sieste

Enfin, la sieste est une bonne chose, mais à condition qu’elle ne dépasse pas 20 à 30 minutes. Cela n’affecte pas la qualité de votre nuit de sommeil. Il est toutefois préférable de ne pas s’allonger. Cinq minutes de sommeil assis dans un fauteuil suffisent pour se réveiller lucide et actif.